3 projets pour renforcer l’éducation des jeunes à l’image et aux médias

L’avènement du web, des réseaux sociaux, des « médias de nouvelles générations »,  mais aussi des smartphones participent indubitablement à une mutation du paysage médiatique. Ces outils se sont installés durablement dans le quotidien des jeunes, qui passent plusieurs heures par jour sur les réseaux sociaux. Ils offrent des possibilités sans précédent d’accès à l’information et à la connaissance, mais ils contribuent également à amplifier les phénomènes des fake news, de la post-vérité, des « faits alternatifs », ou encore de théories complotistes. 

Afin de décrypter les effets de ces transformations, notamment en termes de véracité de l’information et de vérification des sources, mais aussi de mieux connaître le fonctionnement des différents médias et d’encourager le développement de l’esprit critique, la Ministre de la Jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Isabelle Simonis, vient de lancer 3 initiatives visant à renforcer l’éducation des jeunes à l’image et aux médias : 

Un appel à projets de 30 000 euros pour encourager l’éducation aux médias dans le secteur jeunesse.

Cet appel à projet vient d’être clôturé. Les activités qui seront sélectionnées dans ce cadre devront répondre aux objectifs d’éducation définis par le Conseil Supérieur de l'Éducation aux Médias et s'inscrire dans une des thématiques suivantes: 

§  le traitement des données et informations personnelles sur internet; 

§  la théorie du complot ou les théories conspirationnistes ;

§  la compréhension de la publicité. 

L’extension du projet « journaliste en classe » au secteur de la Jeunesse.

Via l’Association des Journalistes Professionnels (AJP), les organisations et centres de jeunes peuvent désormais recevoir gratuitement la visite d’un ou d’une journaliste professionnel-le afin de découvrir le métier de la presse d’information écrite, en ligne ou audio-visuelle, ou encore de développer une activité d’éducation aux médias de l’information. Cette initiative pilote budgétée à hauteur de 10.000 euros, fixée pour une durée d’un an, fera ensuite l’objet d’une évaluation afin d’envisager son éventuelle reconduction.

L’inscription de « l’analyse de l’actualité » comme nouvelle priorité des Centres d’Information pour jeunes.

La circulaire qui fixe les priorités annuelles de production et de diffusion 29 Centres d’Information jeunesse (InforJeunes, SIEP, CIDJ) implantés en Wallonie et à Bruxelles, prévoit désormais une nouvelle thématique prioritaire: l’analyse de l’actualité. Cette dernière devra être abordée à travers les questions liées aux enjeux des médias internet, la lutte contre tout type de discrimination ou la notion de liberté d’expression.

« Complémentairement à d’autres actions gouvernementales et au travail permanent du Conseil supérieur de l’Education aux médias, ces 3 nouvelles initiatives visent à faire rentrer davantage l’éducation aux médias spécifiquement au sein du secteur jeunesse. L’objectif est de sensibiliser un maximum de jeunes au décodage des médias, des réseaux sociaux, de l’image, du web, et de les conscientiser à ne pas prendre n’importe quelle information brute pour une vérité révélée », conclut Isabelle Simonis.

 

Plus d’infos ?

Stéphanie WILMET : 0479/44.25.36