Du « cliché-stop » à la vie sexuelle et affective des jeunes.

Un 8 mars pour éduquer à l’égalité !

 

Lutter contre les stéréotypes, éduquer à l’égalité, cela commence dès le plus jeune âge. A la veille du 8 mars, Journée internationale des Droits des femmes, la Ministre des Droits des femmes et de la Jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Isabelle Simonis, propose aux acteurs de l’école et de la jeunesse différents supports visant à promouvoir l’éducation à l’égalité hommes-femmes auprès des plus jeunes.

Ces derniers ont été rassemblés au sein du «Cliché-Stop », une boîte originale confectionnée pour l’occasion, qui renferme une série d’outils pédagogiques développés ou subventionnés par la Fédération Wallonie-Bruxelles. 

Inspiré de produits décapants, le « Cliché-Stop » contient ainsi des supports adaptés à tous les âges, de la maternelle à la fin de la rhéto, allant du livre de coloriage dépourvu d’images stéréotypées, à une BD déconstruisant certaines idées reçues véhiculées chez les jeunes en passant par des animations pourencourager les jeunes à choisir métier ou études en toute liberté en leur présentant des métiers et professions atypiques pour leur sexe.

Les structures de jeunesse ainsi que les écoles primaires et secondaires de Wallonie et de Bruxelles, viennent par ailleurs d’être informées de l’existence de ce « Cliché-Stop », qu’elles peuvent se procurer auprès de la direction de l’Egalité des chances de la Fédération Wallonie-Bruxelles et, plus particulièrement, via le site web : http://www.egalite.cfwb.be .

Complémentairement à cette action de sensibilisation et afin de renforcer l’éducation à l’égalité, Isabelle Simonis, va égalementlancer les animations relatives à l’Éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle (EVRAS) dans les organismes et les structures de jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles. A cet effet, un budget de 150.000 euros a été prévu par la Ministre pour le lancement d’un appel à projets en 2017.

Concrètement, les futurs opérateurs de l’EVRAS en jeunesse devraient passer par une procédure de labellisation actuellement en cours de discussion avec les autres ministres concernés pour définir un mécanisme et des critères conjoints d’agrément des opérateurs EVRAS à l’école et en jeunesse.

« La lutte contre les inégalités entre hommes et femmes commencent dès le plus jeune âge. Il est important de ne pas laisser les jeunes s’imprégner d’idées préconçues sur les rôles et les domaines de prédilections supposés des femmes et des hommes qui pourraient les limiter, les cantonner dans leur vie privée, professionnelle mais aussi dans leur relations sexuelles qui doivent être respectueuses de l’autre », conclut la Ministre.

Isabelle Simonis, se rendra par ailleurs ce mercredi 8 mars, dès 10h, dans une classe de 2ème secondaire de Athénée Royal Gatti De Gamond (rue du Marais 65, 1000 Bruxelles) pour participer à un cours portant sur l’utilisation d’un des supports du « Cliché-Stop » et, plus particulièrement, une animation sur les stéréotypes dans les médias.

 

 

Plus d’infos ?

Stéphanie WILMET – Porte-parole d’Isabelle Simonis: 0479/44.25.36