Egalité des chances

  • 2017-07-20 12:07

    Depuis fin 2015, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et son partenaire désigné, le Bureau International de la Jeunesse (BIJ), agissent pour combattre la cyberhaine et le cyberharcèlement.

  • 2017-07-19 12:33

    Sur proposition de la Ministre de l’Egalité des chances, Isabelle Simonis, le Gouvernement vient d’attribuer une enveloppe de 1.450.000 euros pour mettre en œuvre 153 projets visant à soutenir des activités d’éducation des jeunes à la citoyenneté, lutter contre le racisme et défendre les droits des personnes fragilisées par l’exil.

    Ces projets s’inscrivent dans le cadre de l’appel à projets « Promotion de la citoyenneté et de l’interculturalité » (PCI) qui a été lancé début de ce semestre en Wallonie et à Bruxelles.

  • 2017-07-19 12:31

    Sous l’impulsion de la Ministre de l’Enseignement de promotion sociale, Isabelle Simonis, le décret organisant l’Enseignement de promotion sociale inclusif a été adopté le 29 juin 2016 par le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce nouveau texte législatif, qui établit une procédure permettant aux étudiants porteurs d'un handicap de solliciter des aménagements raisonnables facilitant l'accès aux formations, sera d’application à la prochaine rentrée scolaire.

  • 2017-07-06 08:20

    EXPERTALIA, la plateforme d’expert(e)s de l’Association des journalistes professionnels (AJP) visant à promouvoir l’égalité et la diversité dans les médias, va pouvoir s’étendre et continuer à développer sa mission grâce à un soutien renforcé dela Fédération Wallonie-Bruxelles. 

  • 2017-05-15 17:10

    La Ministre de la Jeunesse et de l’Egalité des chances de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Isabelle Simonis, et l’organisation de jeunesse « Les CHEFF » qui fédère jeunes et étudiants LGBTQI, finalisent un projet de convention pour réaliser une série d’animations jeunesse visant à lutter contre l’homophobie. Le projet de convention, qui en est à la dernière étape du processus de contrôle administratif et budgétaire, prévoit en effet un minimum de 90 animations par an pour toucher plus de 2500 élèves et jeunes.