« Le racisme, vous valez mieux que ça ! »


PLUS Q’UNE CAMPAGNE....

 

L’actualité, les différentes études et sondages nous le démontrent malheureusement régulièrement ; le racisme est en pleine recrudescence dans de nombreux pays. Ce constat se vérifie aussi en Belgique, en Wallonie et à Bruxelles. Les replis identitaires se multiplient, les discours haineux pullulent sur la toile et les débordements violents commencent à poindre, menaçant les fondements de la démocratie.

Dans ce contexte, les différentes initiatives et actions de lutte contre le racisme sont plus que jamais nécessaires. C’est dès lors la principale raison pour laquelle, la Fédération Wallonie-Bruxelles, représentée par sa Ministre de l’Egalité des Chances, Isabelle Simonis, la RTBF et la Plate-forme de lutte contre le racisme ont décidé de s’unir pour réaliser une campagne de lutte contre le racisme à destination du grand public.

 « Les solutions aux multiples craintes ressenties par la population et à la montée du racisme relèvent de politiques structurelles dépendant de tous les niveaux de pouvoir et doivent s'inscrire dans un effort collectif. A cet égard, cette nouvelle campagne est une action parmi d’autres. J’espère qu’elle sera bien plus qu’une campagne, qu’elle constituera le point de départ d’une réflexion et d’un mouvement plus grand, de réponses justes aux défis sociaux qui sont face à nous, rejetant intégralement la haine de l’autre car nous valons mieux que le racisme », précise la Ministre, Isabelle Simonis.

Déclinée autour de la thématique des assignations identitaires, la campagne « Le racisme, vous valez mieux que ça ! », lancée aujourd’hui, veut démonter les mécaniques racistes visant à réduire les personnes à une seule de leurs caractéristiques. A contrario, elle souhaite démontrer toute personne possède de multiples facettes constitutives de son identité et ne se limite pas à une seule de ses caractéristiques comme sa couleur de peau, sa religion ou encore son origine.

« La propagation des idées racistes s’appuient sur un mode de pensée qui réduit l’identité de chacune et chacun et explique certains de leurs comportements à des traits rattachés à leur origine ou leur appartenance supposée. », souligne la Plateforme de lutte contre le racisme. 

De manière plus générale, la campagne ambitionne également de sensibiliser la population aux dangers des raccourcis racistes qui divisent la société en clans opposés et érigent les personnes les unes contre les autres. Elle veut aussi encourager les citoyens à dépasser ce racisme banalisé, qui n’amène jamais de bonnes solutions au vivre-ensemble.

 

Concrètement, la campagne, sera d’abord déclinée en télé-radio-web sur les différents médias de la RTBF. Pour la chaîne du service public francophone : « Aujourd’hui, différents groupes de population sont malheureusement encore absents ou représentés inégalement dans l’espace médiatique européen. Avec l’objectif de couvrir la diversité et de l’intégrer durablement dans ses productions, la RTBF a pris l’engagement d’une diversité inclusive dans ses programmes. Dans cette optique, une chef de projet veille au quotidien à la mise en place d’une stratégie de développement de la diversité à la RTBF pour capter un public le plus large et le plus divers possible et tendre ainsi vers une meilleure représentation de toutes les populations dans nos médias et dans notre entreprise. Participer à cette campagne va donc de soi pour la RTBF et s’inscrit dans notre volonté d’ouverture vers tous les publics quelles que soient leurs origines. »

La campagne sera également diffusée sur le terrain. Elle démarrera ce mercredi 15 février 2017 et se terminera officiellement fin mars, lors de la clôture du mois consacré à la lutte contre le racisme.

 

Racisme, entre réalité et fiction : quelques chiffres interpellants

  • Les citoyens européens arrivent en tête des immigrations à destination de la Belgique (64%). Les Roumains sont les premiers devant les Français. (MYRIA, 2016)
  • Les Wallons pensent que les immigrés représentent 1/3 de la population (30%) alors qu’ils ne sont que 16% (IWEPS, 2017) 
  • Des chercheurs de l’OCDE ont récemment estimé que l’impact de l’immigration sur les finances de l’État belge était positif: 0,5% du produit intérieur brut (PIB). Quant à l’arrivée actuelle de nombreux réfugiés, la Banque nationale de Belgique estime qu’elle devrait générer, d’ici 2020, autant de revenus qu’elle aura entrainé de dépenses (CIRE, 2015). 
  • Dans une étude menée entre 1990 et 2000, des chercheurs de l’UCL ont démontré qu’en Belgique, pendant cette période, l’immigration a eu un effet modeste mais bénéfique sur le niveau d’emploi et le niveau moyen des salaires des Belges, même peu qualifiés. (CIRE, 2015)
  • Le nombre de demandes d’asile enregistrées en 2015, soit 35 500 environ, ne dépasse pas encore le niveau de la crise des années 2000 (BNB 2016).  
  • Les Wallons pensent que les Musulmans représentent près d’un 1/3 de la population (29%) alors qu’ils ne sont que 6%. (IWEPS, 2017) 
  • 82% des musulmans interrogés déclarent : Au fond, dans ma vie quotidienne, j’ai plutôt un mode de vie assez proche des gens comme moi dans mon quartier, dans ma ville mais qui ne sont pas musulmans (Noir-Jaunes-Blues, 2017)
  • 91 % des Musulmans interrogés condamnent fermement les attentats islamistes.  (Noir-Jaunes-Blues, 2017)

 

DESCRIPTION ET DECLINAISON DES SUPPORTS. 

« Le racisme, vous valez mieux que ça ! » est une vaste campagne de lutte contre le racisme, menée conjointement par la Fédération Wallonie-Bruxelles, représentée par sa Ministre de l’Egalité des Chances, Isabelle Simonis, la RTBF et la Plate-forme de lutte contre le racisme. Elle se décline en télé, en radio, sur le web mais aussi à travers différentes actions et activités de terrain. 

Le slogan

La question du racisme aurait pu être abordée sous différents angles et la campagne traitée autrement. La direction choisie a finalement été celle d’une campagne qui se veut positive, rassembleuse et qui interpelle directement le citoyen.

Le pitch

« Le racisme, vous valez mieux que ça ! » nous présente un bref aperçu de la vie de Sarah, Isham, Fatou et Lazlo.  A travers un portrait succinct de ces 4 hommes et femmes « ordinaires » d’origines diverses, les spots et supports de la campagne montrent que ces personnes ne se résument pas à une seule de leur caractéristique comme leur origine, leur religion ou encore leur couleur de peau, mais qu’elles sont aussi professeurs, fans de foot ou de ciné, angoissées ou encore souvent en retard.

En d’autres termes, la campagne nous montre que Sarah, Isham, Fatou et Lazlo, sont des personnes aux multiples facettes, égales à toutes les autres personnes. Des êtres humains... 

Les supports

« Le racisme, vous valez mieux que ça ! » se décline concrètement à travers les supports communicationnels suivant :

  • 4 spots radios et télévisuels de 20 secondes diffusés sur la RTBF en radio, TV et sur le web (15 secondes) du 15 au 28 février.
    • TV : diffusé à 69 reprises sur la Une et la Deux
    • Radio : diffusé 132 fois sur La Première, Vivacité, Classic21, PureFM
    • Digital pré-roll web : en boucle sur la plate-forme Auvio, rtbf info -sport– et TV.
  • 4 affiches, représentant les 4 personnes de la campagne, distribuées largement auprès d’associations et d’organisations de terrain via la plate-forme de lutte contre le racisme.
  • 1 site web vitrine de la campagne www.vousvalezmieuxqueca.be  reprenant notamment les spots et affiches de la campagne, une série d’informations sur le racisme (définition, ce que dit la loi ou encore les possibilités d’actions si l’on est victime ou témoin de faits racistes). Ce dernier héberge aussi un agenda répertoriant plusieurs actions de terrain prévues en Wallonie et à Bruxelles, dans le courant du mois de mars, identifié comme mois de lutte contre le racisme. 
  • Une série de badges frappés du logo de la campagne.

 

Sur le terrain    

Complémentairement à la conception et diffusion des supports communicationnels et avec l’aide de la Plate-forme de lutte contre le racisme, plusieurs actions de terrain ont été mises sur pied par des associations et organismes actifs dans la lutte contre le racisme dont les centres régionaux d’intégration.

  • Ainsi, près de 100 activités et animations sont programmées en Wallonie et à Bruxelles, dans le courant du mois de mars, identifié comme mois de lutte contre le racisme.

On citera, à titres d’exemples, l’organisation d’une « journée de lutte contre le racisme et le vivre-ensemble » à Namur où expos, sketches, spectacles, débats, musiques, danse, animations pour enfants, micro trottoirs, etc. figurent au menu, la réédition de « Ma plume contre le racisme », concours à destination des écoles de Wallonie et Bruxelles où plusieurs élèves écrivent sur le sujet, ou encore différentes actions de sensibilisation autour des risques encourus et animations autour du jeu « Kroiroupa ».

  • Dès la fin du mois de février, Les Grignoux à Liège ont également souhaité s'associer à la campagne en proposant plusieurs séances de ciné-débats à différents publics autour de films questionnant la thématique du racisme.
  • Enfin, une journée d’échanges de bonnes pratiques à destination des professionnels de terrain sera organisée en fin 2017. 

La suite

D’autres actions sont d’ores et déjà en cours d’élaboration telles qu’une déclinaison de la campagne sur les réseaux sociaux, un happening, des séances de distribution de badges à l’effigie de la campagne ou encore l’exploitation de supports inhérents à l’espace public.

 


Plus d’infos ?

Stéphanie WILMET – Porte-parole d’Isabelle SIMONIS : 0479/44.25.36

Nathalie PIERARD – Porte-parole RTBF : 0478/33.05.16

Eric BUYSSENS - Vice-président de la Plateforme de lutte contre le racisme :  0473/53.80.41

Véronique ORUBA - Vice-présidente de la Plateforme de lutte contre le racisme :0477/65.72.03